En septembre nous avons construit une nouvelle maison pour le cochon « Naboléon », la première étant devenue trop petite, car il grandi vite. Plus d’espace, une cabane pour dormir, il est content. Il a mis deux heures pour  retourner complètement la terre, entre deux exaltations de joies.

«Groinnnnk» («j’ai faim»)

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :